Seventies : Le choc de la photographie américaine

Du 19/11/2008

Exposition

Seventies : Le choc de la photographie américaine

Exposition Seventies : Le choc de la photographie américaine, en ce moment, à Paris ! En 1971 la Bibliothèque Nationale présenta, sous le titre Photographie nouvelle des États-Unis, une exposition consacrée à de jeunes Américains alors peu connus. Leurs photographies rompaient avec la conception du médium qui prévalait en Europe, où régnait la photographie « humaniste ». On découvrit alors Diane Arbus, Lee Friedlander, Garry Winogrand, et bien d'autres. Chacun à sa manière engageait une singulière évolution, interrogeait sans a priori les multiples possibilités de cet art. Loin du pictorialisme, à distance du pur document, ils ne rompaient pourtant pas avec la riche tradition que représentaient Walker Evans, Harry Callahan ou Aaron Siskind. La collection de la BnF conserve, grâce à ce lien consolidé au fil des ans, plus de deux mille tirages d'époque. L'exposition n'entend pas pour autant tracer une histoire de la photographie américaine des années 1970. Les quelque trois cents photographies, rassemblées autour d'un nombre restreint de thèmes esquissent un parcours dans le territoire iconographique qu'elles constituent, un travelling dans cette partie de notre collection. Le portrait (Diane Arbus), le paysage (Paul Caponigro, Lewis Baltz ou Joe Deal), les expérimentations photographiques (Duane Michals ou Les Krims) font écho dans l'exposition aux scènes de rue de Garry Winogrand, William Klein, Bruce Gilden, aux héros marginaux de Larry Clark, à l'humour décalé de Bill Owens et Ken Graves, aux recherches raffinées de Ralph Gibson. L'ensemble offre la part belle à l'onirisme et au fantasme, tradition très anglo-saxonne interprétée par Ralph Eugene Meatyard, Arthur Tress ou Joel Peter Witkin. Cette exposition entend mettre en évidence l'audace et la vigueur des formes, montrer la confondante liberté qui, à cette époque, balaya les stéréotypes et exerce encore son emprise sur la conception post-moderne de la photographie. la BNF présente presque 40 ans plus tard près de 300 tirages issus du travail de ces photographes américains qui, dans les années 70, rompaient avec la tradition humaniste européenne et exploraient de nouvelles formes. Commissaire : Anne Biroleau, conservateur en chef au département des Estampes et de la photographie, BnF Métro : Louvre-Rivoli, Bourse Galerie de photographie Du mercredi 29 octobre 2008 au dimanche 25 janvier 2009

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir déposer un commentaire.