Vies d'artistes ...Le statut d'intermittent !

Du 27/05/2011

Carrière

Vies d'artistes ...Le statut d'intermittent !

Vies d'artistes ...Le statut d'intermittent !

En savoir plus sur :

Le statut d'intermittent du spectacle

 

Créé en 1936 à l'usage des techniciens et cadres de la production cinématographique, puis étendu aux comédiens, le statut d'intermittent du spectacle permet de contrer -un petit peu- la précarité des métiers de ce secteur.

Un intermittent est quelqu’un qui va travailler par intermittence (alternance de périodes d’emploi et de chômages) pour des entreprises du spectacle.
 

L'intermittence leur donne accès à un régime d'assurance chômage particulier. Pour percevoir une allocation calculée à partir des salaires précédement perçus, les artistes doivent avoir travaillé au minimum 507 heures (304 pour les ouvriers ou techniciens ) au cours des 319 jours écoulés.

C’est aussi un mode de gestion très flexible de la main d’œuvre puisque les contrats sont limités à un projet particulier.

A la fin du mois, chaque professionnel déclare, par courrier ou via internet, son activité aux Assedic, tout en conservant les justificatifs.
Au terme des 319 ou 304 jours, son dossier est examiné : s’il a cumulé suffisamment d’heures, tout va bien pour lui. Si ce n’est pas le cas, il perd ses indemnités et ne les retrouvera que lorsqu’il aura rempli les conditions nécessaires.

"Quand on aime l'univers du spectacle, le côtoyer sous n'importe quel angle est en effet magique.."

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir déposer un commentaire.