Conseils

"Toujours garder le sourire dans le travail !" tel est le conseil de Magali Ripoll, une artiste complète et attachante

Magali Ripoll est une Artiste très complète. Artiste, chanteuse, Choriste, elle est dans l’orchestre de “N’oubliez pas les paroles” avec Nagui depuis 2007. Musicienne elle joue parfaitement du clavier et de l'accordéon. Comédienne, elle interprète des rôles dans des troupes et dans des spectacles pour Disney. Avec 1 album “L’amour des lamentations” et son Spectacle “Radio Active”, Magali Ripoll s’est belle et bien fait une place dans le monde de la musique.


Bonjour Magali, vous êtes une Artiste avec beaucoup de cordes à votre arc. Vous êtes capable d'interpréter en plus de vos propres titres, les chansons des plus grands. Vous êtes actuellement au Splendid avec votre Spectacle musical Radio Active jusqu’en janvier 2019.

Pouvez vous nous raconter votre parcours ?


MR : Comme le chantait ce cher Charles, « A 18 ans j’ai quitté ma Province »…à presque 18ans. Mon bac en poche, et en accord avec
mes parents, j’ai pris une sorte d’année sabbatique pour tester, rencontrer, me lancer officiellement dans le métier très vaste de la
musique. J’habitais à Saint-Raphaël dans le Var, où j’ai appris le solfège et le chant à l’âge de 5 ans, puis à 7 ans l’accordéon et enfin à 10 ans le piano. J’ai suivi des cours de théâtre de l’âge de 10 à 15 ans, puis afin de gagner mon argent de poche (et comme je ne n’étais pas très douée pour servir dans un resto ou faire du baby-sitting) j’ai accompagné mon père qui jouait (à la batterie) avec un orchestre pour des bals, des soirées dansantes…
Je suis donc partie pour Paris juste après le Lycée, dans le fameux schéma où je louais une chambre de bonne, puis j’ai passé des
castings, j’ai rencontré d’autres artistes, j’ai intégré l’école d’Alice Dona. J’ai commencé à me faire des contacts, j’ai dansé, chanté dans
différentes troupes, j’ai fait des séances studio, accompagné des artistes en Tournée, etc…l’année sabbatique a donc duré plus longtemps que prévu. Les temps n’ont pas toujours été faciles et je me suis retrouvée confrontée au manque de chance, au manque de travail, à mes capacités qui n’étaient parfois pas à la hauteur du projet pour lequel je postulais, aux passages à vide où comme tous les Artistes je me suis remise en question. Mais comme j’ai souvent travaillé avec des copains, qui sont ensuite devenus de véritables amis, ils m’ont aidé à ne jamais perdre confiance et à persévérer. Puis un beau jour on m’a appelée pour faire partie du groupe de l’émission « N’oubliez pas les paroles ! » (en 2007), puis pour accompagner Charles Aznavour en Tournée à travers le monde (en 2011).
L’envie de m’accomplir un peu plus m’a fait me lancer dans l’aventure de faire un album, « L’amour des lamentations » (en 2016) puis cette collaboration avec Zoé et Gérard Pullicino… et jusqu’à aujourd’hui je vis de ma passion, je m’estime donc très chanceuse !

Pouvez vous nous raconter le projet de la Comédie Musicale Radio Active ?

MR : Il part d’une idée et l’envie commune de travailler ensemble, Gérard Pullicino et moi. Je lui ai soumis un seule en scène munie d’un accordéon, une idée très abstraite…sa fille Zoé et lui en on écrit toute une histoire en musique. Mon compagnon et moi-même en avons réalisé les arrangements musicaux, Marie Guibourt en a élaboré avec Gérard la mise en scène et Michel Jonas s’est prêté au jeu d’enregistrer sa voix afin d’incarner mon père dans l’histoire, avec qui je converse au début et à la fin du show.
Tout ceci donne un petit feu d’artifices d’une heure vingt environ. C’était un challenge pour moi et un honneur que Mister Pullicino me fasse confiance et m’en imagine capable !
Le souhait de Gérard était que je puisse donner ce que je donne à l’écran dans l’émission « N’oubliez pas les paroles » sur scène à des spectateurs, tout simplement.

Qu'est ce qui vous a motivé à chanter ?

MR : Depuis toute petite j’ai tellement l’impression qu’il est plus facile de s’exprimer ou faire passer des émotions en chantant que cela m’a paru logique. Ce que je ressens quand je chante est libérateur. J’essaie de m’inspirer de ce mood dans la vie en général parce que justement je trouve que ça motive !

Avez-vous de futurs projets à nous annoncer ?

MR : Beaucoup de projets et d’envies sur le feu oui ! Des choses très diverses qui me font sortir de ma zone de confort et me donnent envie de travailler dans de nouvelles directions… j’ai très envie de prendre le temps de bosser… re-bosser la comédie. Aller chercher des jeux et profils plus éloignés de ma personnalité. Je fais occasionnellement des chroniques musicales sur Rires et Chansons, je ne l’avais jamais fait auparavant. Nagui m’a fait une belle blague récemment, dans une émission qui sera diffusée durant les fêtes de fin d’année : il m’a mise en situation sur le ton d’un lancement de défi pour que je présente le début d’une émission « N’oubliez pas les paroles ! »…et en fait, il m’a laissé faire toute l’émission ! J’ai cru que j’allais m’évanouir à chaque instant !!!!
Depuis quelques temps des personnes de mon entourage professionnel qui sont venues voir le Spectacle me demandent pourquoi je ne m’aventure pas dans la présentation d’un programme. Cela me plairait beaucoup c’est vrai, mais je ne sais pas le faire pour l’instant, alors pourquoi ne pas aussi travailler cela ? Et me retrouver à animer un petit programme musical…bref, on va dire que j’imagine 2019 comme une année de prise de risque et l’idée me surexcite par avance !
Mais avant toute chose je veux du fond du coeur (et nous allons le faire), partir sur les routes avec Radio Active et ma bande de copains ! Je veux aller à la rencontre des gens, sur le terrain, dans les salles de Province que j’aime tant !!!

Nombreux sont nos membres à vouloir suivre vos pas, avez vous un conseil/une astuce à leur donner ?

MR : Si j’ai un conseil à donner c’est celui-ci : toujours garder le sourire (même s’il est à l’intérieur il se ressent à l’extérieur) dans le travail ! C’est notre passion mais c’est aussi un vrai job que l’on doit accomplir, il ne faut pas l’oublier. Alors garder le smile est essentiel, même si les conditions sont difficiles ou les heures longues, déjà pour soi, parce que ça booste et parce que c’est agréable pour les gens qui nous entourent (et qui souvent font le boulot avec nous) et aussi pour le public pour lequel on se produit où on se donne à l’image; il attend lui aussi qu’on lui procure des émotions. Autant qu’elles soient bonnes ! Que ce soit en chantant sur un marché de Noël par 0 degré ou en se produisant sur une scène dans des conditions de rêve ;)

Retrouvez les informations complétemetaires du Spectacle de Magali Ripoll dans notre futur article la semaine prochaine !

Nos partenaires

EuropaCorpGaumontWarner Bros20th Century FoxUniversalCanal +TF1M6Direct 8W9NRJ12France TélévisionSony MusicL'OréalWalt Disney